Tous à Rennes le 25 octobre pour soutenir la famille de Marine

Publié le par Pedocriminalité à Saint Malo

http://d22r54gnmuhwmk.cloudfront.net/photos/7/wr/op/WxwropcoWmRCWuj-556x313-noPad.jpgLa grand-mère de Marine, qui se bat depuis 7 ans pour sa petite-fille, est rappelée au tribunal le 25 octobre. L’année dernière, elle était acquittée en correctionnelle pour le délit de dénonciation calomnieuse, car rien dans les poursuites ne tenait la route. Mais, la famille maternelle a fait appel, on est donc repartis pour un tour.


 

Lors du dernier procès, qui tenait plus de la « commedia dell’arte franc maçonne », avec jeux de mains et envolées lyriques, on a quand-même reconnu que la grand-mère n’avait aucunement l’intention de nuire quand elle a amené Marine chez son médecin de famille, et que celui-ci a fait un signalement. Ensuite, tout s’est enchaîné, jusqu’au désastre habituel : Marine ne voit plus son père, ni sa grand-mère, si ses demi sœurs, ni personne du côté paternel.


Le 25 octobre, on peut supposer (car les conclusions de la partie adverse ne sont toujours pas parvenues aux avocats de la grand-mère) que le but est de démontrer que toutes ces accusations de pédophilie ne sont qu’un sombre complot, ourdi par l’esprit machiavélique de la grand-mère paternelle de Marine.


Elle aurait même réussi à convaincre son fils, qui au début ne croyait pas vraiment sa fille, et restait derrière la mère, que Marine avait été violée (techniquement puisqu’il s’agit de pénétrations digitales).

Cet appel, nouvelle procédure lancée par la famille maternelle de Marine, est purement abusif. Il s’agit, en outre, de dénonciation calomnieuse.


Pour se défendre, la famille n’a une fois de plus pas accès au dossier. On peut se douter qu’ils vont utiliser cette audition dans laquelle on nous dit que Marine a expressément refusé de revoir son père et ses grands-parents, dans laquelle elle aurait déclaré qu’on l’a forcée à mentir et que son oncle et son grand-père sont supers avec elle.

 

Ceci, après trois ans et demi sans voir son père ni sa famille maternelle.

 

 

Les réseaux


http://img593.imageshack.us/img593/9562/cartierinside2.jpg

Dans cette affaire, les réseaux franc-maçons sont clairement à l’œuvre.

 

Il suffisait d’assister au dernier procès, d’observer les signes échangés tout au long de l’audience entre la juge et l’avocat adverse, pour s’en convaincre. Une quinzaine de témoins ont assisté à cette mascarade.


Il faut aussi savoir que le Lion’s Club a financé le point rencontre qui a retiré les droits de visite au père de Marine, appelé Le Goéland. Que le patron du Goéland est adjoint au maire dans une commune du coin, et que le bâtonnier, l’avocat de la famille maternelle, est également membre du Lion’s Club. Le grand-père de Marine, que la petite a accusé de l’avoir frappée, est expert maritime auprès du tribunal, à St Malo.

 

On a saboté trois fois le véhicule du père de Marine, et celui-ci a failli mourir deux fois. Il a été frappé à plusieurs reprises par l’oncle maternel de Marine et ses amis, qui ont été condamnés, n’ont jamais rien payé, et ont été laissés tranquilles.

 

Les sabotages ont été confirmés par des garagistes, mais pensez-vous qu’une enquête a été réalisée ? Certainement pas.

 

Pas plus, cette fois où la nouvelle compagne du père de Marine a été menacée par trois types armés et encagoulés, qui l’ont menacée en pleine nuit sur une route déserte alors qu’elle rentrait du travail.

 

Devinez qui avait reconnu ensuite le numéro de plaque d’immatriculation du véhicule des trois dingues ? La mère de Marine, qui a confirmé à la police lors d’une audition au sujet de Marine qu’il s’agissait de la voiture d’un ami de son frère. Pas d’enquête là non plus.

 

Ne parlons pas des plaintes pour agressions sexuelles, ni des signalements des professionnels, classés sans suite systématiquement.

 

Pas de réseau ?

 

On sait que le grand-père maternel de Marine, qui fut marin au long cours, a été moniteur sur les bateaux de l’Ecole en Bateau. Il s’agit d’un réseau pédophile largement impuni puisque le seul à avoir été condamné est le chef, Léonid Kameneff. Et encore : plus de 20 ans après les plaintes qui ont entraîné l’action judiciaire, si bien que la quasi-totalité des faits était prescrite. Mais nombre d’autres éducateurs ont été accusés d’actes pédophiles par d’anciens « élèves », bien qu’ils soient couverts par la loi débile sur la prescription.

 


Le 25 octobre à 9h, il faudra être nombreux à la cour d'Appel de Rennes. Pour être témoins de ce show franc-maçon, pour voir et entendre comment on va tout faire pour ignorer le fond de l’affaire, c’est-à-dire les viols, afin de condamner au silence une grand-mère mais aussi une fillette de 11 ans aujourd’hui.

 

http://p4.storage.canalblog.com/42/66/362748/90265126_o.jpg

Commenter cet article

zsfgsdf 28/10/2013 08:33

Bonjour, Pour info, le jugement en appel a été annulé!
Avez vous des infos?