Les procédures continuent, et les manipulations aussi.

Publié le par Pedocriminalité à Saint Malo

http://www.hibiscuschildrenscenter.org/sites/default/files/images/neglect1.jpgL’enjeu pour la petite Marine, qui devient grande, c’est de revoir son père, sa grand-mère, ses demi sœurs, qu'elle n'a pas vus depuis avril 2009. Mais tous les moyens sont bons pour son grand-père maternel et sa mère afin d'éviter cela, jusqu’à lui faire réciter un discours totalement contradictoire avec tout ce que Marine a pu déclarer jusqu’à présent.



Une expertise de Marine a été demandée il y a plus d’un an, en octobre 2011. Elle a été réalisée en décembre 2012 seulement. Pourquoi ? Fallait-il conditionner l’enfant pour qu’elle serve le bon discours à un expert ?


On dirait bien : en gros Marine dit qu’elle a été manipulée, qu’elle n’a jamais été violée par son oncle, ni frappée par son grand-père, qu’elle ne veut plus voir son père (ce qui est le cas depuis avril 2009, rappelons-le, alors qu’on reproche seulement au père de se battre pour sa fille) ni sa grand-mère (poursuivie pour dénonciation calomnieuse car elle a été voir le médecin avec Marine suite à ses révélations) et qu’elle est très bien chez sa mère.


On peut comprendre que certains aient peur que Marine parle, d’ailleurs elle a été menacée à de nombreuses reprises. 


Rappelons que dans cette affaire, la bande des pédophiles ne recule devant rien : le véhicule de Pierre, le père de Marine, a été saboté trois fois (preuves à l’appui pour deux accidents graves), dégradé une bonne dizaine de fois, sa compagne a été menacée par trois types cagoulés dont le véhicule portait la plaque d’immatriculation d’un ami de l’oncle pédophile de Marine, Pierre a aussi été tabassé quand il venait chercher sa fille à la sortie de l’école les vendredi où il en avait la garde…

Sans compter les incroyables difficultés administratives de Pierre et de la grand-mère de Marine, les vices de procédures, les dénis de justice qu'on ne compte plus.


Aujourd’hui, il est crucial pour les pédophiles que Marine continue à se taire, et par conséquent qu’elle ne revoie pas sa famille protectrice.


L’heure est donc  aux grades manipulations.


 

L’attaque sordide


Cela faisait plusieurs années que tout le monde attendait une expertise de Marine, elle est tombée en décembre 2012. Surréaliste. C’est comme si Marine disait exactement l’inverse de ce qu’elle disait il y a 7 ans, quand elle a dénoncé des agressions sexuelles de son oncle. Nous sommes bien là devant un cas d'instrumentalisation de l'enfant. 


Selon ce rapport, Marine dit s’être toujours sentie menacée par son père et qu’elle a même peur qu’il tue sa mère, parce qu’il a toujours un couteau suisse sur lui. Elle aurait aussi précisé que sa grand-mère la manipulait pour qu’elle dénonce les faits. Il a fallu six ans de lavage de cerveau pour que Marine finisse pas répéter la version du clan des pédos.


Depuis fin 2007, Marine qui a aujourd’hui 10 ans n’a pas vu ses grands parents. Et elle n’a pas revu son père depuis avril 2009.


Evidemment, le médecin dit que dans l’intérêt de l’enfant, il ne faut pas que ses grands-parents obtiennent un droit de visite. D’autant que la petite aurait carrément dit qu’elle ne veut plus voir son père ni ses grands-parents.images22


Cette affaire est dramatique: les procédures ont ruiné la famille protectrice, enrichi des avocats et experts véreux, pour quel résultat: une gamine manipluée, coupée de la moitié de sa famille, et probablement victime encore aujourd'hui des pervers chez qui elle a été envoyée.


 

Réseau


On parlait de l'école en bateau, ce réseau pédophile qui finalement n'a vu la condamnation que de Kameneff, le parton de la structure. Quid des nombreux "éducateurs" passés sur les bateaux -et les enfants?


Comme le grand-père de Marine, par exemple, cet adepte des camps de nudistesqui envoyait des cartes postales graveleuses à sa fille adolescente, la mère de Marine?


C'est bien lui qu'elle a accusée de l'avoir frappée parce qu'elle avait parlé. C'est lui qui a fait revenir ses deux filles chez lui, avec leurs enfants, quand le scandale a (failli) éclaté(r). 


Ledit grand-père, expert maritime minable à St Malo, est bien couvert: son avocat est le bâtonnier du coin, franc-maçon et membre du Lion's Club, qui a financé la structure Le Goéland, qui a privé Marine de son père sans aucune décision de justice. Le monde est petit, surtout à St Malo. 

 

Le patron du Goéland est adjoint au maire dans un bled à côté, et gère une association pour els enfants de Madagascar, quelle ironie.

 

Avec de tels soutiens, pas étonnant que les procédures abusives se soient multipliées. Que Marine n'ait eu aucune chance d'être entendue, quand il en était encore temps.


 

Aujourd'hui, plus rien ne justifie qu'on prive Marine de sa famille. Plus rien, à  part qu'elle risquerait de parler. Et à part cette expertise bidon dans laquelle elle revient sur l'ensemble de ses accusations, et se retourne même contre ceux qui voulaient la protéger. 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Soeur KHÂ 17/04/2014 12:52

Il est écrit dans cet article : "son avocat est le bâtonnier du coin".. "Lion's Club"...
Je vous rajouterais :
=> 1990-1994 : "Le bâtonnier" .... "Lion's Club" ... "Sous-préfecture"... "l'Univers"... "Procureur"... "Golf"... "Ballet rose à Saint Malo"...
Pas loin d'un quart de siècle après : "même endroits, mêmes acteurs, mêmes problèmes"... bon courage dans votre recherche de la vérité.

marie 06/11/2013 19:12

oui, No name des victimes reconnaissent leurs violeurs et sont encore traumatisées, mais les éducateurs qui violaient leurs élèves à l'école en bateau continuent sur leurs enfants et leurs petits
enfants. Qui a la liste des éducateurs de l'école en bateau ? Qui a la liste des éducateurs violeurs ?

No name 02/09/2013 11:48

Oui il est hallucinant que le seul à s'etre fait attraper soit Kameneff. Combien d'éducateurs pédophiles sont passés sur ces bateaux et ont continué leur carrière pédophile sans aucun problème?

Le grand père maternel de Marine, apparemment, a été identifié par une victime passée par l'Ecole en Bateau. mais cette victime, des années après, est trop traumatisée pour en parler
officiellement.
Combien de victimes sont dans cet état aujourd'hui?

rené 01/09/2013 23:29

Aux yeux de l'enquêteur, l’école en bateau était devenue un "cercle" d'attraction pour adultes pédophiles.

L'officier de police qui a enquêté sur l'affaire a estimé qu'en poursuivant ses investigations, il aurait enregistré d'autres plaintes.

Il s'agissait non seulement d'animateurs des voyages mais aussi de connaissances de l'association en visite à bord pour quelques jours.

Plus de 400 garçons et quelques filles de 9 à 17 ans sont partis avec l’école en bateau, et au moins la moitié sinon les deux tiers d'entre eux ont eu des relations de nature sexuelle avec des
adultes du bord ou de passage.

Un des anciens élèves a carrément affirmé que le procès était juste "le haut de l'iceberg" d'une affaire de pédophilie de plus grande ampleur.